Statut SASU : pourquoi faut-il opter pour ?

La société par actions simplifiée unipersonnelle (ou SASU) désigne une structure juridique équivalente à la SAS, excepté que sa formation est faite par un seul associé. Avant 2008, où la loi de modernisation a vu le jour, et puis l’économie a été actualisée, l’établissement des structures juridiques de SARL et SAS était impossible qu’avec l’existence d’au moins deux entrepreneurs. Les réclamations des actionnaires relativement au profit des atouts de ces formes, mais aussi au fait d’être libre de diriger en tant qu’unique propriétaire, ont mené à l’adoucissement de l’exigence quant au nombre minimum d’actionnaires : un associé peut former une SAS, et ça se dit SAS unipersonnelle (SASU).

La séparation de la SASU des autres styles de sociétés se réalise d’une manière générale à travers le statut social du responsable. Le dirigeant :

  • Se sent assimilable à un salarié,
  • se sent encore dégagé de fixer le montant de ses émoluments,
  • il dispose de l’aptitude de tirer profit d’une adhésion au régime générale de sécurité. L’assurance chômage n’étant pas admissible.

En savoir plus sur : www.statut-sasu.fr

Statut SAS : avez-vous besoin de plus d'infos quant au président ?

Le gérant de la SAS unipersonnelle n’est pas véritablement salarié, du fait qu’aucun lien de soumission n’est présent à l’égard de l’institution. Il spécifie au fond un mandataire social détenant le droit porté par la réglementation de représenter la société par actions simplifiée unipersonnelle